Boite à Nourrices,  en anglais BeeBox, une boite magique
.

Mai 2011. Je vais commencer l'élevage de reine avec Stefen et pour cela il faut commencer par le début. Rien ne sert d'avoir de jeunes reines sans jeunes abeilles pour créer un nouvel essaim. Cet article décrit une boîte qui permet de capturer et de conserver de jeunes abeilles en vue de la création d'essaim lors de l'élevage de reines. Les jeunes abeilles peuvent aussi servir à renforcer une ruche faible.

J'ai découvert cette boîte lors de la 2eme visite de printemps, début avril avec Stefen. A cette époque, la préoccupation principale est de préparer les ruches à la transhumance. C'est donc d'avoir les ruches les plus fortes possibles mais d'éviter l'essaimage. Pour cela, il y a plusieurs solutions : diviser l'essaim, détruire les cellules royales, réduire le nombre d'abeilles et plus particulièrement les nourrices car ce sont elles qui élèvent les reines. C'est à cela que va servir la boîte à nourrice.

Enlever les nourrices n'exempte en aucun cas la destruction des cellules royales, la naissance de reines provoquerait sans aucun doute l'essaimage. 

La technique est simple, il suffit de savoir que les nourrices sont attirées par un cadre à couvain. Il faut donc mettre un cadre à couvain complètement fermé. Pourquoi fermé, parce que les abeilles seront orphelines et ne mettront pas longtemps à construire des cellules royales à partir de larve de couvain ouvert. A titre d'information, les nourrices sont des abeilles de moins de 7 jours et peuvent transformer une larve d'abeille de moins de 2 jours en reine.  

La boîte est de la taille d'une ruchette de 5 à 6 cadres, elle doit être particulièrement bien ventilée car la densité d'abeille peut être très importante. Elle doit avoir un côté en grille à reine pour sélectionner uniquement les abeilles et interdire l'entrée aux faux bourdons ainsi qu'à la reine, si par mégarde elle se trouvait avec les abeilles. Il faut pouvoir fermer cette grille pendant le transport. De même il faut pouvoir ouvrir le haut de la boîte pour installer les cadres à couvains. Pour aller au fin du fin, il est possible de prévoir un emplacement pour une cage à reine. Cette reine évitera les problèmes d'orphelinage, et l'obligation d'utiliser du couvain fermé. Une photo valant bien des explications, voilà la boîte de Stefen.

 

100_0044V


Vue sur le côté de la grille à reine et de la trappe de fermeture.

Les cadres de couvain seront tapés dans cette sorte d'entonnoir, les abeilles seront attirées par le noir et par le cadre à couvain qui se trouve à l'intérieur.  

La trappe sera refermée pour le transport. 

100_0045V

 

 

 

 

La boîte doit fermée sérieusement et doit pouvoir être transportée facilement.

Les attaches sur le côté permettent d'ouvrir le haut pour la mise en place des cadres. La solide poignée facilite le transport. Il faut dire, la boîte de Stefen est particulièrement solide, pour ne pas dire très lourde. Mais c'est seulement après usage que l'on comprend pourquoi elle si solide. Cette boite doit pouvoir transporter 4 cadres de couvain, et plusieurs kilos d'abeilles.

100_0046V

 

 

L'intérieur de la boîte ressemble à une ruchette. Remarquez la crémaillère prévue pour 4 cadres, avec beaucoup plus de place de chaque côté.

Un grillage sur l'arrière de la boîte permet de ventiler, ce qui est très important quand le nombre d'abeilles est important.

La petite trappe sur le couvercle est l'emplacement de la cage à reine. Stefen ne s'en sert plus car les rainures sont cassées depuis que les abeilles les avaient propolisées. La présence d'une reine supprime le stress de l'orphelinage, c'est un plus et non une obligation.  

 

100_0047V

 

 

Détails de la fabrication. Il y a un peu de travail pour faire la rainure en arrondie, elle n'est pas obligatoire mais renforce les côtés de la trappe tout en créant un entonnoir très utile. Pour la fabriquer, il faut utiliser une défonceuse.

 

100_0048V

 

Arrière de la boite, la grille de ventilation.

Bien sur, les traces de 20 ans d'usage sont bien visibles.

 

100_0050V

 

100_0068V

 

L'un des usages de la boîte à nourrices, le renforcement d'une ruche faible. Il suffit de renverser la boîte devant une ruche pour que les abeilles entrent. Les premières hésitent, puis quand elles ont reconnues l'odeur de la reine à l'intérieur, elles se retournent sur la planche d'envol et se retournent l'abdomen (glande de Nasanov) en l'air en battant des ailes pour appeler les autres.

Le spectacle devient magnifique, exode d'une grappe d'abeille vers leur nouvelle demeure. Les jeunes abeilles sont acceptées sans problème, imaginez le renfort pour la ruche.

 

 

 

Entrée des abeilles