Les chênes pubescents:

chêne pubescent

 

        Les chênes pubescents poussent bien moins vite que les chênes verts, et je n'ai pour l'instant pas grand chose à tailler. Les premiers que j'ai plantés, cela fait 3 ans et dans une partie très peu fertile des terrains, ont très peu grandi. Je me posais vraiment la question d'utiliser un minimum d'engrais, la réponse m'a été donné par les anciens trufficulteurs et le technicien, ils ne sont pas pour. Alors il reste à attendre, il est certain qu'une erreur de taille sera bien plus longue a rétablir. (2012 ) : La confirmation que le buttage des arbres dans ce type de terrain est vital, il y a toujours de la terre dans l'inter-rang, là où va passer avec le tracteur, cette terre est bien mieux utilisée autour de l'arbre que tassée par les passage! 

          Les chênes pubescents donnent moins de gourmands que les chênes verts, mais il faut quand même les surveiller, surtout la première année de plantation. Il me semble que le pied principal reprend moins vite que les racines, d'où les rejets.

          J'ai planté des chênes pubescents l'hiver 2009-2010, dans une partie beaucoup plus fertile, la terre est bien plus profonde. Ils ont très bien poussés cet été 2010, je rajouterai des photos l'année prochaine.

          Pour la taille, il faut utiliser le même principe que pour les chênes verts, mais en gardant seulement 2 ou 3 branches, voir une, si vous souhaitez garder une forme de petit arbre.

Les Noisetiers:

Reprise Noisetier 1 février 2011

          Les noisetiers poussent, bien assez :) . Ils demandent plus de surveillance que les autres parce qu'ils donnent en permanence des rejets ou gourmands. Je les taille toute la saison, et pour résumer, tout le temps. C'est obligatoire si vous souhaitez, comme moi, obtenir de très beau noisetier en monocaulie, c'est à dire avec un seul tronc comme un arbre. Bon d'accord, les avis divergent, alors je garderai quelques pieds en forme d'arbustes à plusieurs pieds, tel que pousse les noisetiers dans la nature.

          Les premières années, les noisetiers donnent assez couramment un scion bien droit comme le montre la photo, et ne demandent pas de taille de forme.

          J'ai remarqué aussi que les noisetiers ne supportaient pas les terrains trop pauvres, moins de 15 cm de terre, même avec l'arrosage, je les déconseille, ainsi que les chênes pubescents sur ce type de terrain. C'est une bonne place pour les chênes verts. (2012 :) En fait, je change un peu d'avis, les noissetiers sont plus faciles à entretenir sur les terrains peu fertiles. Lorsque la terre est fertile ils poussent 'trop' vite et demande des passages très fréquents pour tailler les drageons et pour limiter la hauteur. Il demande plsu de surveillance

 

 

Conclusions :

          L'article est cours, il faudra que je trouve une solution pour montrer l'évolution de la taille au fur et à mesure de la croissance des arbres.

 

Je ne cherche pas à faire des clones, chaque arbre est différent, la taille doit être adaptée; Je garde en tête les règles : et sa structure peut être utilisé Il ne faut Ne pas chercher à structuréà utiliser structurer leur forme qu'il aura plus tard 

Références :

Articles sur la taille et les différents types de conduites d'une plantation truffière:

Site de St-Alvère (beau site, avec des articles techniques, en plus c'est des voisins :) )