Plantation 2007-2008

 

C'est ma première plantation, suite au débroussaillage du terrain au dessus de ma maison pendant l'hiver 2006-2007, l'idée de planter des arbres truffiers s'est imposée comme seule culture possible dans cette ancienne vigne.

Ce terrain laissé à l'abandon depuis plus de 20 ans, était devenu un roncier impraticable, et c'est avec l'aide de mes beaux-parents qu'il a repris l'allure qu'il devait avoir du temps où le travail de la terre avait une autre importance, et où tout se faisait à la main.

 

plant chene vert2 07-08

Chêne Vert planté en janvier/février 2008 (photo de décembre 2010)

Mon beau-père Roland, avait travaillé les vignes, planté des légumes, dans ce terrain escarpé. Sur une partie, les anciens avaient créé des terrasses sur lesquelles tout pouvait pousser. Puis sont arrivés les tracteurs, totalement incompatible avec ces terrasses, elles ont été détruites en quelques passages de charrues avec des 4 roues motrices. Mais cela sans aucun intérêt pour la culture, du fait de la trop petite épaisseur de terre (10 à 20 cm) et de la dalle de calcaire qui se trouve juste dessous. Les charrues remontent des monceaux de pierre quand elles ne cassent pas.

Pour nous, tout le débroussaillage  s'est fait à la main, et avec l'aide des brebis qui après notre nettoyage, ont donné à cette friche, l'allure d'un terrain de golfe...un peu pentu.

Les premiers arbres que j'ai acheté, 2 chênes pubescents, étaient vendus dans une coopérative de la ville. Acheté comme ça, parce qu'ils étaient là et que l'idée m'a plu. Je les ai plantés juste au dessus de ma maison, à côté de l'enclos à poules.

Puis curieux de faire les choses comme il faut, j'ai cherché des conseils à droite, à gauche et, c'est mon beau-père Roland, ancien facteur, qui m'a parlé de Mr Urgel, passionné de trufficulture. Ensemble, nous sommes allés visiter sa plantation, et nous avons passé l'après-midi  avec une personne passionnée et sans limite quant au partage des informations, ce qui m'a surpris. Les truffes, c'est paraît-il secret, c'est des affaires de familles dont personne ne parle...en fait, rien de tout ça, ici tout ce dit. J'ai adhéré au groupement des trufficulteurs Prétocorien.

plant chene vert07-08

Les 10 premiers chênes vert plantés en janvier/février 2007 (photo 2010)

Ensuite j'ai pris contact avec Mr Lansac, très impliqué dans l'organisation des groupements de Trufficulteurs en Périgord, et qui s'occupe des plants d'arbres truffiers.  Nous sommes allés visiter sa truffière avec Joel Beyney, cela a été une matinée de découverte, là aussi pas de secret et une envie de partager, de faire découvrir cette culture, cette passion.

c'était la fin de saison, mais il restait quelques chênes vert, je suis reparti avec 10 plants.

La plantation 2007/2008 vu du coteau opposé.

Juste 10 arbres, mais une passion et l'envie de voir comment ça marche, parce que c'est particulier quand même; 2 passionnés de longue date, qui trouvent des truffes, mais qui ont des idées bien différentes sur la culture des arbres truffiers. Alors où est la vérité, je pense que personne ne sait, que les cas de figure sont tellement différent, que ce qui va marcher ici, ne marchera pas ailleurs et en fait pourquoi le cacher, c'est quand même le sel de l'histoire, chacun ça façon de voir, et même si des grandes lignes de culture se dégagent, il restent beaucoup de place à l'imaginaire, à la liberté de faire comme je veux...rare non?

Pour moi, j'ai adopté la méthode de Mr Lansac, mais modifiée à ma sauce (Voir plantation) , c'est à dire

  • Pas de labour, j'aurais beaucoup de mal, donc ça tombe bien,
  • Un grand trou de 1m sur 1m, dans lequel j'enlève toute la bonne terre (10/15cm), puis je creuse à la pioche dans le calcaire mort encore 10 cm, puis un trou de 20x20 cm pour que le fond soit à  40/50 cm pour planter l'arbre.
  • Je plante dans de la vermiculite, pour créer une zone stérile.

 

vue ensemble

  • Plantation 2007/2008